Texte à méditer :  L’orgeuil fait plus de meurtriers que la haine, et les vengeances seraient moins fréquentes si elles ne faisaient pas supposer le courage et la puissance individuelle. (Pensées)   Pascal Paoli
A la une !

Bonjour,
Corse.gif
Bienvenue sur noitutti.com
et Pace e Salute a Tutti

L'Association

Fermer Adhérer

Fermer Le Livre

Fermer Qui sommes nous ?

U Nostru Paese
Diaporama
 11 Novembre
 15 Août
 16 Août ST Roch
 ANIMATIONS
 Carnaval
 Focu di Natale
 Girandulata
 Gâteau des Rois Saladini
 Isule Maestre
 Le Foot
 Le village sous la neige
 Les boules au village
 Loto
 Légion d'honneur
 Merendela chez Antoine
 Merendela chez Ginou
 Merendela chez René
 Pique-Nique
 Randos
 Repas Corse
 Soirée contes
 Soirée magie
 Speluncatu Fête Municipale
 Temps d'Images d'aujourd'hui
 Temps d'Images d'hier
 Tour de Corse Historique
 kermesse de l’école de Belgodère
Infos pratiques
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Histoire Médiévale..... - Les frères ennemis

 

 

 

Histoire médiévale...

 

 

… « Les frères ennemis »

 

 

Au XIIIème siècle en Balagne, au milieu des troubles du Moyen-

 

âge, Arrigo de Cinarca, un puissant seigneur, fut tué par

 

la foudre sans laisser aucun héritier.

 

 

Le comte Andrea, son frère, avait été tellement maltraité dans

 

les guerres précédentes qu'il eut bien de la peine à maintenir son

 

 autorité sur la pieve de Cinarca. Les Pinaschi, aveuglés par la

 

 discorde et par leurs projets ambitieux, prirent à leur tour les

 

armes les uns contre les autres. En effet, Malaspina, neveu du

 

 comte Arrigo, pendant les premiers troubles qui suivirent la

 

 mort de son oncle, s'étant mis en campagne pour se rendre

 

 maître de l'île, trouva de la résistance dans ses deux cousins,

 

 Malpensa et Malafidanza, dont les noms indiquaient assez le

 

 caractère. Malpensa, qui prétendait avoir sa part dans l'héritage

 

 d'Arrigo, s'établit à Speloncato et y construisit un château.

 

 Alors Malaspina, voyant cette révolte, s'allia avec Malafidanza

 

et alla avec lui et les gens qui l'accompagnaient assiéger

 

 Malpensa. Mais pendant le siège du château, Malafidanza

 

 changeant d'idée, se sépara de Malaspina, passa à Bracaggio et

 

 s'y fortifia. Par la suite de ce départ Malaspina, réduit à

 

 l'impuissance, abandonna l'entreprise et s'en alla à

 

 Sant'Antonino, qui était la résidence seigneuriale. Les Pinaschi

 

 restèrent ainsi maîtres de toute la Balagne; ils étaient, comme

 

 nous l'avons dit établis en trois endroits différents et les pays

 

 les plus rapprochés leur obéissaient. Les descendants de ces

 

 trois cousins, qui habitaient les trois châteaux, furent ensuite

 

appelés gentilshommes.

 

 

C'est ainsi que la Balagne fut partagée entre les trois cousins,

 

 Malaspina, Malpensa et Malafidanza.

 

Ils eurent toujours, ainsi que ceux de Bracaggio, une triste

 

réputation ; l'un d'entre eux, nommé Truffetta, tua même un

 

 jour de sa main son propre fils.

 

 

 

Extrait des Chroniques de Giovanni della Grossa

rapportées dans « Le mémorial des Corses »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Date de création : 29/04/2007 - 22:12
Dernière modification : 29/04/2007 - 22:12
Catégorie : Histoire Médiévale.....
Page lue 3508 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

 
Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

 
Compte

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 384 membres


Connectés :

( personne )
Ecrire à un membre
Si vous souhaitez envoyer un mini message à un membre du site (même s'il n'est pas connecté), cliquez (ici)
A Table
Contes et Légendes
A propos de la Corse
Boîte à Idées
Speloncato s'expose
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
Captcha
Recopier le code :
126 Abonnés
Recherche



Infos en direct
Fête du Jour
Devinette

Je peux lire dans vos pensées. Vous n'y croyez pas ? Essayez ! Vous n'en reviendrez pas...

Design s!mK for GuppySkins © 2007- Reproduction interdite